Les hemorroides externes sont une pathologie comme une autre, bien que la gêne d’en parler peut faire croire le contraire. En effet, beaucoup de personnes, surtout celles qui ont dépassé la cinquantaine en sont concernées. Néanmoins, sachez que ce type d’hémorroïdes est complété par les hemorroides internes, qui sont par contre moins douloureux jusqu’à ce qu’ils se développent en hemorroides externes. Sachez que de nombreux traitements sont possibles pour soulager et soigner ces pathologies. Il existe également des recommandations essentielles qui ne doivent pas être négligées lorsque l’on souffre de crises hémorroïdaires. De plus, certaines méthodes de prévention faciles sont également recommandées pour éviter de souffrir d’hemorroides externes et les récidives. Dans les lignes qui suivent, faisant le tour des meilleurs traitements pour soulager et soigner les hemorroides externes.

Identifier les hemorroides externes pour mieux les traiter

Contrairement aux idées reçues, il existe des hemorroides externes et des hemorroides internes. Ces dernières sont moins douloureuses que les premières, mais peuvent également devenir apparentes à leur dernier stade d’évolution. Pour connaître le traitement hemorroides approprié, il est ainsi essentiel de partir d’un bon diagnostic.

Les aspects des hemorroides externes

Les hemorroides externes sont extrêmement douloureux, du fait qu’ils se situent sur l’orifice de l’anus, qui est zone où de nombreuses terminaisons nerveuses sont présentes. L’identification de cette pathologie est très facile du fait que l’inflammation de départ est apparente depuis le début, contrairement aux hemorroides internes qui suivent des stades d’évolution. Néanmoins, pour confirmer votre avis, le mieux est de consulter un médecin, avant d’opter pour tel ou tel traitement. De plus, il est possible que cette situation puisse vous faire peur, surtout lorsque la taille de la tuméfaction dépasse quelques centimètres. Sachez également que les hemorroides externes peuvent avoir plusieurs formes, rondes, ovales, plates, d’aspect lisse ou froissé, et cela dépend de la personne. A part cela, l’on peut également citer de nombreuses couleurs, variant du brun à une couleur peau au fil du temps.

Les symptômes des hemorroides externes

Les signes qui permettent d’identifier les hemorroides externes sont nombreux et permettent ainsi de ne pas attendre que la pathologie n’engendre une masse externe trop importante avant de chercher un traitement. Entre autre, sachez que les hemorroides externes engendrent des douleurs anales dès le début de la pathologie. Cela est également accompagné par des démangeaisons qui amènent à se gratter la peau qui entoure l’orifice anal et le rectum. Néanmoins, sachez que dans le cas des hemorroides externes, ces deux symptômes sont généralement constatés dans le même temps. Cela permet ainsi de ne pas y assimiler d’autres troubles. De plus, en fonction de la durée d’évolution de la pathologie, des saignements plus ou moins importants sont également constatés dans les selles et sur le papier toilette. Cela est également accompagné par la gêne d’une masse anormale au niveau de l’anus. Dans les degrés d’hemorroides externes élevés, cette masse finit par se gonfler de sang et engendrer une thrombose hémorroïdaire, de couleur rougeâtre, violet ou bleu foncé.

Les traitements des hemorroides externes

Les hemorroides externes bénéficient de nombreux traitements médicaux et naturels. Vous pouvez ainsi soulager les douleurs et les démangeaisons, mais également bénéficier d’une intervention chirurgicale dans le cas où des complications sont à craindre. Il est ainsi important de mettre en œuvre les traitements adéquats le plus tôt possible.

Des crèmes et des médicaments pour soulager les crises d’hemorroides externes

Si vous êtes sujets à des crises d’hemorroides externes, sachez que vous pouvez trouver des médicaments et des crèmes pour vous soulager et traiter cette pathologie. Entre autre, vous pouvez par exemple utiliser des produits à base d’hydrocortisones ou d’héparine, pour réduire l’inflammation causée par les hemorroides externes. D’autres solutions dites veinotoniques sont également très efficaces pour réduire la dilatation des veines de l’anus et de l’œdème par la même occasion. Pour combattre la douleur et l’inflammation, l’on peut aussi utiliser des antalgiques dérivés des corticoïdes. Par ailleurs, pour réduire la gêne due à la démangeaison, sachez que l’oxyde de zinc et de titane permettent aussi d’accélérer la cicatrisation des plaies dans le même temps. Néanmoins, dans le cas où les traitements à base de crèmes et de médicaments s’avèrent inefficaces, l’on peut opter en dernier recours pour l’intervention chirurgicale. Celle-ci consiste à une ablation et se fait généralement sous anesthésie générale pour les hemorroides externes. Néanmoins, ce type d’intervention proctologique peut engendrer des complications et des infections.

Des traitements naturels alternatifs pour soigner les hemorroides externes

Parmi les traitements alternatifs qui peuvent être mis en œuvre pour soulager et soigner les hemorroides externes, l’on peut se tourner vers l’homéopathie. En effet, un examen approfondi réalisé par un homéopathe permet de baser le traitement sur le mode de vie et ainsi d’éviter les récidives. Il existe ainsi de nombreux médicaments homéopathiques qui peuvent être utilisés, comme l’Arnica montana, qui permet de soulager les douleurs et la contusion. Dans le cas des hemorroides externes accompagnés de saignement, l’on peut aussi utiliser le Hamamelis virginiana. Pour les femmes enceintes qui sont souvent sujettes à des hemorroides, l’homéopathie propose par exemple le Collinsonia. Par ailleurs, des techniques simples, comme des compresses froides avec de la glace, ou des bains de siège, permettent aussi de soulager les douleurs, en agissant comme anesthésiant. Comme remèdes naturels, l’on peut également citer la purée d’oignon, le miel de châtaignier, le cerfeuil, l’argile et la camomille, qui peuvent être appliqués sur les hemorroides externes pour en atténuer les douleurs et la gêne.

Comment prévenir les hemorroides externes ?

Sachez que les hemorroides externes peuvent être évitées avec des mesures hygiéno-diététiques, même dans le cas de facteurs héréditaires. En effet, le but est d’éviter la constipation ou la diarrhée qui est à l’origine des fortes pressions abdominales prolongées, premiers facteurs des hemorroides. Pour bénéficier d’un bon transit intestinal, la consommation de fibres et une bonne hydratation est entre autre conseillée. Certains aliments comme les épices, le café, le thé, les excitants, l’alcool et le tabac sont par contre à éviter pour prévenir les hemorroides externes, et pour faciliter les traitements. Dans l’optique d’avoir une bonne hygiène de vie, il est également recommandé de pratiquer du sport, qui permet d’améliorer la santé cardio-vasculaire, afin d’éviter la dilatation des tissus veineux. Néanmoins, il est nécessaire de savoir doser les efforts et de bien choisir ses activités sportives, pour éviter les pressions abdominales prolongées. Sachez également que la position assise prolongée, l’équitation et le cyclisme peuvent également être à l’origine des hemorroides externes.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.