Les sondages qui visent l’élection présidentielle 2017 peuvent être lus à travers l’ensemble du web et des médias en général. Néanmoins, émettre ou soutenir une unique prévision ferait partie de l’impossible, si l’on considère qu’il reste encore quelques mois avant les dates fixées. En effet, d’ici-là, tout peut encore arriver. Ainsi, si des enquêtes ont toutes permis de constater que Marine Le Pen serait en tête du premier tour, mais qu’elle perdrait à coup sûr au second tour, rien n’est joué d’avance. Notons que les candidats qui peuvent lui faire face font déjà partie des favoris de la liste des candidats de l’élection présidentielle 2017. Ainsi, l’on peut citer François Hollande qui est le président sortant, ainsi que Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et Manuel Valls, comme étant les favoris à l’élection présidentielle 2017. Actuellement, les enquêtes d’opinion sont largement exploitées par les médias pour augmenter leurs taux d’audience. Il est ainsi important de porter un jugement objectif sur les capacités réelles des candidats à prétendre à l’Elysée. Il est aussi important de prendre en compte la nature prévisionnelle des sondages, peu importe l’institut qui les a publié. En effet, face au contexte économique précaire dans lequel baigne la France, l’agitation politique est à son comble et requiert beaucoup d’observations et d’analyses objectives, avant de pouvoir confirmer une quelconque prévision.

Analyse scientifique et sondage en ligne présidentielle 2017

Si les enquêtes d’opinions et d’intentions de vote de l’élection présidentielle 2017 sont exploitées par de nombreux médias, il est par contre important de faire preuve de beaucoup de précautions avant de pouvoir y offrir une quelconque crédibilité. En général, les sondages sont effectués sur des sondages, voire des milliers de personnes, et cela est d’autant plus facile grâce au sondage en ligne présidentielle 2017. Ainsi, le nombre d’individus qui ont participé à un sondage doit être soigneusement observé. En effet, plus les participants à un sondage sont nombreux, plus précis est le résultat. Les instituts qui dévoilent des résultats d’enquêtes font ainsi l’effort d’y faire participer le maximum de personnes, afin que les sondages puissent refléter des résultats aussi réalistes que possible. Ainsi, en vue de l’élection de 2012 par exemple, plus de 400 sondages et enquêtes d’opinions ont été publiés. Avec la vulgarisation du web mobile, il est devenu plus facile de collecter les avis et d’obtenir des taux de participation plus élevés aux sondages. Selon le type de site d’où le sondage a été émis, il est donc possible d’en vérifier la véracité. Parmi les précautions à prendre avant de considérer un résultat de sondage en ligne présidentielle 2017, il faut également toujours prendre en compte les dernières publications. En effet, à quelques mois de l’élection présidentielle 2017, les chiffres vont avoir tendance à varier de plus en plus, jusqu’à peut-être différer complètement des premiers résultats de sondage parus il y a deux ans. Cela peut être simplement expliqué par la différence entre les contextes économiques qui caractérisent les périodes durant lesquelles deux sondages ont été réalisés. Ainsi, en considérant qu’il reste environ 7 mois avant l’élection présidentielle 2017, il faut considérer la situation économique qui y sera liée. De nombreux autres facteurs vont également devoir être considérés jusque-là avant de pouvoir identifier un sondage en ligne présidentielle 2017 viable. Entre autre, la question de la menace terroriste, ainsi que l’évolution de la courbe du chômage doivent être pris en compte. Ainsi, on ne peut réellement se baser sur des sondages réalisés trop tôt avant l’élection présidentielle 2017 pour en prévoir l’issu. Les résultats de ces enquêtes ne sont en effet donnés qu’à titre indicatif, afin de donner un récapitulatif sur l’état des diverses forces politiques qui sont dans la course à l’Elysée. Ce ne sont également que des moyens d’information pour présenter les candidats. De plus, sachez que les méthodes de réalisations des sondages influent également sur les résultats obtenus, et donc peut les fausser. Ainsi, une enquête téléphonique peut par exemple être sous-évaluée par rapport à un sondage en ligne.

La crédibilité de François Hollande pour la prochaine élection présidentielle en France

La candidature de François Hollande souffre actuellement d’un malaise politique palpable qui le pénalise pour l’élection présidentielle 2017. Cela est surtout dû à la crise économique qui sévit actuellement en France, se reflétant à travers la hausse du chômage, la crise du logement et la pauvreté qui gagne de plus en plus de foyer. Ainsi, pour que François Hollande puisse gagner la prochaine élection présidentielle en France, il va déjà falloir que le contexte économique puisse trouver un nouveau souffle. Avec une faible évolution de l’économie en 2016, cela est donc envisageable. Mais seule une éventuelle baisse du chômage permettra à l’actuel président de la république d’avoir sa chance lors de l’élection présidentielle 2017. Cela ne veut pas dire qu’il sera assuré de gagner l’élection, mais tout simplement qu’il puisse bénéficier d’une certaine espérance. Cela est également favorisé par l’absence de concurrence politique sérieuse, surtout au niveau du PS. En effet, en dehors de Manuel Valls, qui n’est pas certain de se présenter, François Hollande peut ainsi avoir sa chance d’être le candidat du PS. De plus, la candidature de Nicolas Sarkozy lui permet également de bénéficier d’un avantage de taille, afin de pouvoir bénéficier de plus de soutien politique, en citant entre autre une partie du centre et de la droite modérée.

Prévisions sur la future election presidentielle

Avec l’actuel président de la république, François Hollande, certains favoris sont déjà bien présents dans la course, en ne citant qu’Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, Manuel Valls et François Fillon. Pour l’instant, les forces politiques en œuvre ne permettent pas encore de prédire un résultat viable, surtout à 7 mois de l‘échéance de l’élection présidentielle 2017. L’on ne peut ainsi qu’évaluer les potentiels de chaque candidat à gagner la future election presidentielle. Ainsi, les pronostics pour le premier tour sont les plus intéressants à connaître, car cela permet déjà d’avoir une idée plus précise quant à l’issu de la course l’Elysée. Ainsi, même si les sondages effectués par différents instituts assurent que Marine Le Pen arrivera en tête du premier tour, l’on ne peut affirmer avec certitude quel sera le résultat de la finale. Quant au cas de François Hollande, les enquêtes sur les intentions de vote dévoilent que seulement la moitié de ses anciens électeurs seraient encore prêt à voter pour lui. Pour les autres prétendants à l’Elysée, il faut savoir qu’avoir une belle cote de popularité n’implique pas toujours d’obtenir un maximum d’intentions de vote. Parmi les autres facteurs à considérer, il faut également tenir compte de la compétence, voire même de la stature. Néanmoins, comme nous sommes encore assez éloignés de la date de la future election presidentielle, il est tout à fait normal de ne considérer que les chiffres publiés.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.